L’open Source dans les entreprises françaises

Si aujourd’hui l’open source est très présente dans nos entreprises, c’est avant tout parcequ ’elle permet une diffusion très large des technologies propre à l’entreprise et qu’elle facilite le retour et l’échange d’informations entre la communauté utilisatrice. Les enjeux de l’open source sont à la fois liés à la gestion des compétences, à la continuité et l’évolution des projets et leurs coûts. Mais les modèles économiques du logiciel libre sont parfois difficiles à cerner, les entreprises s’exposent souvent à des risques juridiques. Pour se lancer dans l’open source, une entreprise doit donc impérativement en connaitre les limites. Mais cela ne semble pas les ralentir. On comprend mieux l’engouement pour l’open source, quand on observe les chiffres de 2011 : l’open source était à la tête d’un chiffre d’affaires de près 2,5 milliards d’euros sur le marché français.

 

L’open source pour des avantages techniques et financiers

 

Si les entreprises françaises s’engagent dans l’open source, ce n’est pas par hasard. Les avantages techniques de cette utilisation sont conséquents sur son fonctionnement :

 

  • Maîtrise de son propre système informatique.
  • Facilité d’harmoniser le travail grâce à l’adaptation souvent possible avec les logiciels propriétaires déjà en place.
  • Mises à jour, maintenance et sécurité sont garantis.

 

Les avantages économiques ne sont pas négligeables, ils motivent en grande partie ce choix vers l’open source :

 

Le coût de l’open source est moins lourd que les logiciels propriétaires.

 

  • L’open source n’engage pas d’achat de licence ou de mises à jour pour l’amélioration du logiciel ultérieurement.
  • La redistribution du logiciel en interne n’engage pas de frais supplémentaires.
  • L’open source permet de ne dépendre que d’un seul fournisseur, réduisant ainsi les coûts de fonctionnement.

 

L’open source au Parlement

 

Début Avril 2012, l’open source a fait son apparition à l’Assemblée Nationale, avec le premier « GouvCamp ». Le principe est de donner «de la visibilité aux propositions de lois déposées devant le parlement tout en leur assurant le soutien de la société civile». Pour ce faire, plusieurs délégations citoyennes ont pris place dans la salle de débat des parlementaires pour élaborer le projet « Parlement et Citoyens », qui consiste à associer les populations à la mise en place des lois.

 

L’open source dans les entreprises françaises

 

Une récente enquête de l’INSEE nous révèle à quel point l’open source prend une place de choix dans les entreprises française. Près de 20% des entreprises sondées utilisent l’open source. Ce chiffre atteint les 60% dans les domaines de l’information et de la communication. Concernant l’open source en rapport avec la bureautique, on remarque un succès plus mitigé, mais qui devrait très rapidement prendre de l’ampleur.

 

En parallèle, les utilisations de l’Intranet et de l’Extranet se démocratisent dans les moyennes et grandes entreprises. Cette façon d’intégrer l’open source est tout à l’avantage des utilisateurs. Ces sources d’Intranet et d’Extranet facilitent largement l’accès aux outils de gestion et de mobilité interne ainsi qu’aux outils de décisionnel, des clés indispensables pour un travail collaboratif efficace. Cet accès open source, en plus d’être un outil de communication devient aujourd’hui un véritable outil de travail.

 

La FNILL, Fédération Nationale de l’Industrie du Logiciel Libre

 

Parce qu’il faut toujours une veille générale sur les procédés techniques des entreprises, il fallait alors penser à la mise en place d’un organisme de veille. La FNILL en est un, mais elle n’est pas la seule. Sa mission principale est de fédérer l’ensemble des acteurs économiques du Logiciel Libre, en représentant l’ensemble des professionnels français de l’économie du logiciel libre.

 

Ses principaux objectifs :

 

  • Assurer la représentation de l’industrie du logiciel libre en France, en Europe et dans le monde.
  • Faire la promotion des particularités des métiers liés à l’open source.
  • Promouvoir le marché global de l’open source.
  • Défendre les intérêts de ses professionnels de l’open source.

 

En 2012, l’open source profite encore de son succès mérité depuis son apparition en France. On lui promet encore de belles années, même si la plupart des entreprises devraient en être équipées en 2015, ce qui ralentira nettement sa progression. Les idées sont en place, le bon fonctionnement est prouvé, mais il faut encore attendre quelques années pour avoir le recul nécessaire de la critique, bonne ou mauvaise.

 

Olivier Geffroy (96 Posts)

Informaticien independant, je travaille a mon compte depuis l’an 2000. Je partage mon temps entre ma passion : l’informatique et la gestion de mon immobilier. Je suis devenu blogueur en 2012 afin de partager mes découvertes ou mes échecs. N’hésitez pas à me suivre ou à me contacter


2 Responses to "L’open Source dans les entreprises françaises"

Add Comment
  1. Jean-Yves
    Twitter:

    8 mai 2012 at 11 h 26 min

    Tiens donc ! Tu l’as vite écrit ton article inspiré !

    Bonne idée en tout cas, car je connais très mal tout ce qui est « open source » (oui j’ai honte !)

    Répondre
  2. Olivier Geffroy
    Twitter:

    8 mai 2012 at 11 h 51 min

    L’open source permet d’avoir une logithèque de qualité et souvent mis a jour. C’est aussi pour moi un gage de liberté (surtout si tu codes un peu^^)

    J’ai beaucoup de chose à partager sur l’open source, je pense d’ailleurs que cela va devenir une catégorie sur mon blog.

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge