Financement Participatif Entreprise

Le crowdfunding, ou financement participatif entreprise, fait désormais partie des nouveaux circuits de financement et s’adresse à la fois aux particuliers, aux associations et aux entrepreneurs. Cette finance collaborative séduit et permet aux prêteurs et aux emprunteurs de voir naître des projets innovants.

Un baromètre réalisé par l’Association de Financement Participatif en France montre que cette méthode vit un succès en plein essor, avec plus de 78 millions d’euros collectés en 2013, contre seulement 27 millions en 2012. Les plates-formes se multiplient, les projets abondent et les financeurs peuvent ainsi redonner du sens à l’argent et à leurs capitaux.

Comment fonctionne le crowdfunding ?

Le financement participatif entreprise a pris place sur internet et revêt aujourd’hui une dimension à la fois nationale, européenne et internationale. L’objectif est simple : faire se rencontrer des idées et des capitaux, durant une campagne de collecte de fonds. Sur ce marché deux acteurs sont présents : les emprunteurs (ou porteurs de projets) et les prêteurs (ou investisseurs). Les interactions possibles sont au nombre de trois : le don, l’apport en fonds propres et le prêt.

Le financement participatif entreprise du coté des prêteurs

Le financement participatif comporte des avantages notoires pour les investisseurs ou financeurs de projets. Avec un rapport plus humain dans le financement, le prêteur sait à qui il prête et pourquoi.

De plus, il profite d’une transparence non négligeable dans les risques encourus, puisqu’il est à même de pouvoir juger de la faisabilité du projet, de son rendement futur et de son expansion potentielle. Par ailleurs, les risques sont également partagés et ne sont pas supportés par une seule et même personne.

Le crowdfunding du coté des emprunteurs

Pour l’emprunteur, ce type de financement participatif entreprise est une réelle avancée. A l’issue d’une campagne solide et attrayante, l’emprunteur peut voir son projet aboutir sans faire appel aux banques et aux prêts traditionnels. En plus de conserver ses parts sociales et son pouvoir décisionnaire, il profite rapidement des fonds pour se lancer.

Son projet sera porté par des ambassadeurs, soit l’ensemble de ceux qui auront investi (prêteur et donateur). Ce soutien multiplie et renforce la motivation et la volonté de réussir et donne davantage de visibilité au projet.

Les obligations du prêteur

Comme toute forme de financement, le crowdfunding comporte évidemment son lot d’inconvénients pour les deux parties. Mais c’est bien l’emprunteur qui devra répondre à certaines obligations financières, en plus d’une communication accrue nécessaire auprès de ses prêteurs

Il lui faudra donc considérer le prélèvement d’une commission par la plateforme de financement. En cas d’investissement en capital, il devra partager les dividendes avec les actionnaires.

Le financement participatif entreprise et les logiciels opensource

De plus en plus de société se tourne vers l’opensource afin de trouver des solutions logiciels plus stable et moins onéreuse.  Un financement participatif entreprise permet d’accélérer le développement. En France, le législateur a commencé a réglementer et si vous voulez en savoir plus sur le financement participatif des projets libres je vous laisse lire l’article de Philippe .

J’ai décidé de lancer un financement participatif entreprise le mois dernier afin d’accélérer le développement du Module Dolibarr Comptabilité Avancée.

 

 

About The Author

Olivier Geffroy

Informaticien independant, je travaille a mon compte depuis l’an 2000. Je partage mon temps entre ma passion : l’informatique et la gestion de mon immobilier. Je suis devenu blogueur en 2012 afin de partager mes découvertes ou mes échecs. N’hésitez pas à me suivre ou à me contacter