Etes-vous comme le lapin d’alice ?

 

——————————————————————————————————————————————————————————————————————

Cet article est ma première contribution dans le cadre du Festival “La croisée des Blogs”.  J’ai découvert la croisée des blogs grâce à Jean Yves du blog : potion de vie et cette 48ème édition est organisé par Mathieu du blog : Penser et Agir. Le thème de ce mois de septembre est “A quel moment devez-vous passer à l’action”

En r’tard, j’ai rendez-vous quelqu’ part,
je n’ai pas l’ temps de dire au r’voir,
je suis en r’tard, je suis en r’tard… 

 

L’homme moderne est un peu comme le lapin dans Alice, il court, il court mais il ne sait pas pourquoi il court ni ou il va. Il a l’impression d’agir, d’accomplir de nombreuses tâches mais il est comme son téléphone, il vibre sur place.

 

 

 

 

La lapin et son agenda de ministre

 

Avec nos agendas, nos réunions et nos confcall, nous occupons notre temps et le planifions. Prendre un rendez-vous avec vous devient de plus en plus compliqué et nous remplissons nos agendas frénétiquement en essayant de l’optimiser au maximum. Sûrement pour se rassurer, vous êtes peut être comme ça en tout cas moi je l’ai été.

 

J’ai vu dés fois certaines personnes noter tout ce qu’elles faisaient dans la journée, comme ça entre le tri des mails et le remplissage de son agenda, la moitié de la journée est déjà occupée ^^

 

Les réunions sont aussi de bonnes excuses pour remplir son agenda. Au final, les choses difficiles qui demandent une prise de décision sont souvent les plus dur à planifier et nous préférons tous remplir notre agenda avec des choses futiles et sans conséquence.

 

Le lapin ne prend pas de décision

 

Si nous prenons la création d’entreprise, j’entends beaucoup de gens autour de moi, qui ont envie de créer leur société, de devenir leur propre patron. Combien passent à l’action ? Très peu. Certains passeront un an à créer des produits pour s’apercevoir qu’il n’y a pas de client. Deux ans passent pour réaliser un business plan en espérant qu’au final un financier le lise et investisse des millions d’euros, ce qui n’arrivera jamais.

 

 

Certains auront aussi envie d’investir, mais les risques feront toujours retarder le moment où il faut prendre la décision. Pour un investissement immobilier, on visitera des dizaines de biens, mais on oubliera de prendre rendez-vous avec le banquier pour établir un bilan, ce qui aboutira à un projet caduque.

 

Le lapin n’a pas de loisir

 

Normal puisqu’il court tout le temps, il ne prend plus le temps de faire les choses dont il a envie. C’est le train train quotidien :

 

1 à 2 h de transport pour aller au travail

8 h de travail

2 h de télé ou d’internet, dodo et le train train recommence le lendemain.

 

Tout ça pour 5 semaines de congés payés et 52 week-end ou il cherche à quitter ce quotidien. Seulement, il n’est pas seul et il tombera dans le train train du week-end : 2 h de route, 4 h de plage, 2 h de route, se sera la même chose pour les vacances et au final il n’aura plus l’impression de s’être reposer ni d’avoir fait ce dont il avait envie.

 

Comment ne pas devenir un lapin tout blanc ?

 

Même si le portrait que je viens de dresser est une caricature, le lapin d’Alice sommeille en chacun d’entre nous. C’est lui qui nous empêche de prendre les décisions importantes et donc de passer à l’action.

 

 “Si tu veux rechercher des résultats différents tu ne dois pas faire toujours la même chose” disait Einstein.

 

 

    • l’agenda, les get things done…sont utiles mais il ne faut pas en abuser. Car on oublie de faire fonctionner le plus important : le cerveau. Personnellement, je note dans mon agenda uniquement mes déplacements qui impliquent des frais kilométriques, pour le reste je me force à les retenir. Pour ma liste de tâches, je ne note que la deadline. On peut commencer progressivement en éliminant certaines tâches ou rendez-vous en ayant pour objectif de garder uniquement l’indispensable.

 

    • Prendre une décision n’est jamais une chose facile, mais combien de temps (et donc d’argent) perdons-nous en hésitant. Certaines décisions demandent réflexion, si vous allez vous endetter pour 20 ans dans un bien immobilier, il est normal de prendre plus d’une heure avant de signer, mais il faut savoir qu’un bien immobilier intéressant ne restera pas plus de 48H sur le marché. Par contre, si vous passez 30 minutes devant le menu d’un restaurant avant de commander vous avez perdu du temps. Optimiser son temps de réflexion en fonction des conséquences de l’action pourra vous faire gagner de précieuse minute tout au long de la journée.

 

    • Il y a un vieux proverbe latin qui dit “carpe horus, carpe diem”, la dernière locution étant connue de tous. Pourquoi être malheureux au travail afin de se payer quelques heures de loisirs qui ne rendront pas la semaine plus agréable pour autant. Attention quand même, il y a toujours une partie du travail que l’on qualifiera d’alimentaire mais quand on arrive à générer un revenu de sa passion, le travail devient tout de suite moins dur et comme nous ne comptons plus nos heures peut-être qu’au final nous gagnons plus tout en réalisant nos envies.

 

Luttez-vous contre le syndrome du lapin blanc ?

 

Vous avez des envies et pourtant vous ne les réalisez pas. Vous hésitez, vous n’avez pas le temps ou l’argent, enfin il y a toujours une bonne excuse pour ne pas quitter son quotidien. Je lutte contre le lapin qui est en moi tout en évitant de tomber dans la procrastination, car courir dans tous les sens ou ne pas bouger revient à la même chose, rien n’avance. Si vous voulez avancer et réaliser vos rêves il va falloir passer à l’action et partir à l’aventure.

 

Dans toute action il y a un risque, mais comme le disait Sénèque : “Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles”

 

 Avez-vous découvert le lapin blanc qui sommeille en vous et êtes-vous passer à l’action ?