Ma petite entreprise connait pas la crise (2/4)

La fin du premier trimestre est toujours une période de forte activité (clôture comptable de l’année précédente et validation du premier trimestre de l’année en cours). Mais au bout de la douzième, on commence à aller plus vite ce qui me laisse quand même un peu temps pour la rédaction de la deuxième partie de l’histoire de Jeffinfo.

 

De 2005 à 2008, j’ai cherché à améliorer mon organisation et ma façon de travailler. C’est aussi une période ou j’ai développé 20 % de mon chiffre d’affaire annuel à l’export. C’est vital pour moi car cela me permet de voyager (malheureusement de moins en moins depuis 2008) mais surtout de travailler en anglais, ce qui devient indispensable. 

 

Cette deuxième période sera une période d’apprentissage et je deviens un expert dans de nombreux logiciels. Cependant je vais me reposer sur mes lauriers et en 2009 je vais en payer le prix.  

 

Les années Fourmis

 

De 2005 à 2006, Jeffinfo va évoluer afin de répondre à tous les besoins de mes clients. Je deviens revendeur auprès de nombreuses Marques. C’est d’ailleurs amusant les changements dans ce domaine. Durant les premières années de Jeffinfo, j’avais essayé de nouer des partenariats mais la réponse était toujours négative du fait de la jeunesse de ma société. 5 ans plus tard, c’est différent. Un simple envoi de Kbis suffit à ouvrir toutes les portes.

 

La gestion est une de mes préoccupations et je cherche un moyen d’avoir mes chiffres en temps réel. Piloter une entreprise, c’est avoir des bons tableaux de bord afin de prévoir et surtout d’anticiper. En attendant de trouver le logiciel miracle, je surveille le compte bancaire de la société, j’ai appris par le passé qu’il suffit de dépenser moins qu’on gagne et je l’applique avec ferveur. Je prends l’habitude de payer mes fournisseurs dés le bon de commande, ce qui permet de négocier des remises. Je prends en compte uniquement l’argent encaissé et une procédure de relance client est mise en place. Chaque début de mois, on estime le risque sur les factures clients impayées.

 

Deux de mes amis ont décidé de créer leur société informatique, ce qui va me permettre d’augmenter la panoplie de produits et services proposée à mes clients. Ce sera aussi pour moi un moyen de retrouver un peu de liberté, je ne suis plus seul,  nous sommes un réseau d’indépendant.

 

Je vais travailler en partenariat avec un indépendant pendant 4 ans, partenariat bénéfique car il aura permis la mise en place de nombreux produits ou outils pour nos deux sociétés. Mais comme toute chose, ce partenariat se finira en 2010, comme il avait commencé, tout doucement…

 

2006 sera aussi la mise en place d’un ERP. J’en ai testé des dizaines et des dizaines et mon choix sera pour Dolibarr, j’ai fait d’ailleurs le bon choix car Dolibarr est toujours mon ERP et je ne suis pas déçu de mon choix. L’open source en général deviendra une source intarissable pour moi.

 

Les années Cigales

 

J’ai des clients, des commandes et le compte en banque est créditeur. Je rembourse mes erreurs précédentes mais je ne me paye toujours pas. C’est une erreur, car je dévalorise mon travail. Le compte en banque augmente mais je n’en éprouve plus aucun plaisir.

 

Les habitudes prennent le dessus, je ne m’en rends pas compte tout de suite mais je travaille de moins en moins. Je prends tous mes week-ends et je ne pense plus qu’à mes loisirs. J’ai deux ou trois missions à l’étranger ce qui me permet de garder une petite part d’aventure dans cette vie bien monotone.

 

Je vais même succomber à une de mes anciennes tentations : le jeu. Je vais gâcher deux années de ma vie dans un célèbre MMO Online, à combattre des dragons tous les soirs. En 2008, je vais couper mon abonnement à ce jeu, ce ne sera d’ailleurs pas la seul décision, peut être la crise de la trentaine. J’ai décidé de gagner plus d’argent, d’être plus efficace et surtout d’augmenter mes connaissances.

 

Les années crises

 

2008 sera une année de changement. Je suis remonté à bloc et pourtant dés l’été avec la crise financière, je suspecte une tornade qui va venir tout saccager. Je viens d’acheter un immeuble avec ma compagne (pour les vieux jours), je me retrouve donc avec un emprunt sur 20 ans et les portefeuilles boursiers s’effondrent. Comme pour mettre un peu de piment dans tout ça les travaux d’aménagements trainent et les remboursements commencent.

 

Ce n’est pas grave car Jeffinfo commence à me payer et j’ai toujours mes autres revenus fonciers. 2008 n’aura pas été si mauvaise que ça, car j’ai découvert de merveilleux outils : Dropbox, logmein et Google Apps. Ces trois outils vont changer ma façon de travailler et me donner la liberté que j’ai cherché par le passé.

 

La tension monte dans mon couple car je travaille beaucoup. Ma compagne continu à jouer tous les soir online pendant que je travaille de mon côté sur mon ordinateur. Fin 2008, mon couple explose et je me consacre entièrement à ma société et à mon immobilier.

 

2009, je vais développer la société jusqu’à épuisement et comme un enfant qui a terminé de construire son château de sable je vais tout détruire. La crise qui m’a touchée en 2009 n’était pas du à l’environnement économique, j’ai eu le blues de l’entrepreneur. Et j’ai oublié une chose : si votre Vie Privée ne va pas bien, votre Vie Professionnelle va suivre le même chemin. Il faut un équilibre entre les deux afin de ne pas sombrer dans le blues.

 

Olivier Geffroy (101 Posts)

Informaticien independant, je travaille a mon compte depuis l’an 2000. Je partage mon temps entre ma passion : l’informatique et la gestion de mon immobilier. Je suis devenu blogueur en 2012 afin de partager mes découvertes ou mes échecs. N’hésitez pas à me suivre ou à me contacter


Comments are closed.